La Belette

samedi 15 octobre 2016
par  Patrick MAGNE
popularité : 57%

Chasse à l'arc image de belette




Biométrie :

La Belette possède un petit corps cylindrique et des pattes courtes. En général, la taille diminue en direction du nord, mais toutes les dimensions varient fortement. Le pelage est brun sur le dessus et blanc au dessous (La limite des couleurs est moins nette et plus irrégulière que chez l’Hermine). On a prétendu, sans preuves, qu’il y avait 2 espèces de Belettes (en dehors de la sous-espèce des pays nordiques), l’une plus petite que l’autre. Selon la seule explication plausible, les petits individus seraient des jeunes nés tardivement et surpris par l’hiver avant d’avoir achevé leur croissance. Toutefois, rien ne permet de dire que la croissance dépend de la saison et pas de l’alimentation. La belette diffère de l’Hermine par sa queue plus courte, sans pinceau noir au bout. Elle se dresse souvent sur ses pattes postérieures sans doute pour améliorer la perception de son environnement. Dans le nord de l’Europe, le Belette devient blanche en hiver alors qu’ailleurs sa coloration ne change pas. La Belette mesure entre 17 et 31 cm , généralement de 20 à 31 cm pour les mâles et de 17 à 20 cm pour les femelles. La queue peut atteindre entre 6 et 12 cm. Le poids varie entre 30 et 70 g. La Belette possède 34 dents.

Identifications :

Les crottes : elles ont 3 à 6 mm de long et 2 à 3 mm de diamètre.Elles sont formées de poils, plumes, morceaux d’os, etc. Elles sont parfois nombreuses dans les gîtes.

Habitat

l’habitat de la Belette est très varié : partout où il y a des proies et des abris, prairies, champs, bois en plaine et en montagne. Le gîte est souvent celui d’une espèce qu’elle a chassé (proie) et est tapissé avec les poils de celle-ci (dans le trou d’un mur, un creux entre les racines d’un arbre). Elle utilise également les abris construits par les Campagnols terrestre. .Le domaine vital varie de 1 à 25 ha en fonction de la région et de la qualité de l’environnement. Le domaine d’un mâle recouvre ceux de plusieurs femelles. Les extinctions et les réoccupations de territoires sont localement fréquentes.

Comportement

La Belette est à la fois diurne et nocturne. Quelques heures d’activité sont suivies de plusieurs heures de repos. En été, les femelles sont moins actives que les mâles : elles économisent de l’énergie pour la gestation et restent dans leur nid. Elles se nourrissent alors avec de la nourriture placée dans des caches.

Mœurs

La belette est une espèce normalement solitaire : il n’y a aucun lien entre les adultes et le mâle ne s’occupe pas des jeunes. Les familles se disloquent au bout de 8 à 10 semaines. Elle communique par des sifflements d’alarme aigus et de brefs aboiements si elle est menacée. Elle laisse des marques odorantes. La Belette possède une vision adaptée pour le jour et la nuit et distingue bien les formes. Les autres sens comme l’odorat et l’ouïe sont aussi bien développés.

Régime
Le régime alimentaire est essentiellement composé de petits Rongeurs (60-80 % de Campagnols et de Souris), auxquels viennent secondairement s’ajouter des oiseaux (et des oufs), et parfois des Lapins (sa petite taille lui permet de pénétrer dans les galeries des Rongeurs). Le régime varie selon l’habitat. La ration quotidienne des mâles est de 33 % de leur propre poids et 36 % chez les femelles non reproductrices. La Belette doit manger toutes les 24 heures pour ne pas mourir de faim. Le nombre de petits Rongeurs tués par les Belettes est infime par rapport au stock disponible.

Reproduction
La 1ère portée naît en avril-mai sauf si la nourriture est rare (reproduction retardée ou même annulée dans ce cas). Il n’y a pas d’implantation différée chez la Belette (voir Hermine). Quand les proies abondent, il peut y avoir une seconde portée en juillet-août et les femelles nées au début de l’année peuvent mettre au monde leur 1ère portée en été. Cela n’est pas régulier, mais permet un accroissement rapide d’une population. La maturité sexuelle est obtenue au bout de 3 à 4 mois. La gestation dure de 34 à 37 jours. les portées comportent de de 4 à 6 petits .La densité des populations peut dépasser 20individus au 100 ha quand les Rongeurs pullulent. La femelle possède 3 à 4 paires de tétines. Les jeunes nés au printemps grandissent vite.La croissance devient plus lente en automne. Les premières dents sortent à partir de 2 à 3 semaines et les yeux s’ouvrent à 1 mois. Seule la femelle s’occupe des petits qui chassent instinctivement, mais de façon plus efficace s’ils sont avec leur mère.


Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 18 octobre 2016

Publication

192 Articles
8 Albums photo
Aucune brève
1 Site Web
103 Auteurs

Visites

5 aujourd’hui
4 hier
4536 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté