Le Sanglier

samedi 15 octobre 2016
par  Patrick MAGNE
popularité : 24%

Sanglier 02-oct-2016 01h00 du matin

Image




DESCRIPTION
Mâle : sanglier
Femelle : laie
Femelle suivie de sa progéniture : laie suitée
Appellations selon l’âge :
marcassin (0 - 6 mois)
Image
Bête rousse (6 mois à 1 an)
Bête de compagnie (1 an à 2 ans)
Ragot, laie ragote (2 à 3 ans)
Tiers an - mâle (3 à 4 ans)
Quartannier mâle (4 à 5 ans)
Vieux sanglier (5 ans et plus)
Hauteur au garrot : : jusqu’à 90 cm
Longueur : jusqu’à 1,50 m - 1,60 m
Poids vif(adulte) : souvent exprimé en livres, sans autre précision. Un sanglier de 200 désigne un animal de 100 kg.
Le poids des sangliers est très variable. Il dépend surtout de la souche, de l’abondance et de la qualité des aliments disponibles.
La croissance des animaux varie selon le sexe. Les différences sont d’abord peu prononcées puis elles s’accentuent. A l’âge adulte, les femelles pèsent jusqu’à 80 kg, les mâles entre 100 et 150 kg.
Des mâles de plus de 200 kg et des femelles de plus de 100 kg sont maintenant tirés.
Ces sujets, la plupart du temps encore jeunes, sont le résultat d’un sur-nourrissage en maïs, denrée riche et déséquilibrée.
BIOMETRIE
Image
C’est ainsi que l’on trouve en Lorraine les plus gros Sangliers de France (avec le Jura et les Ardennes). Les variations saisonnières de poids sont importantes et le Sanglier peut perdre 50% de sa masse si les conditions ambiantes sont très mauvaises et doubler de poids si elles sont excellentes, et cela en quelques semaines seulement. Poids à la naissance : environ 1.1 kg. Le Sanglier possède 44 dents. Les mâles ont sur les flancs, une épaisse couche (4 cm) de cartilage qui les protège lors des batailles à l’époque du rut. Ils possède également des défenses (mâchoire inférieure) et des grès (mâchoire supérieure). Ces deux dents frottent les unes sur les autres et assurent ainsi un affûtage parfait. Les marcassins portent une livrée constituée de raies longitudinales successivement claires et foncées, alternant du jaune pâle au brun sombre. Lorsque les marcassins atteignent l’âge de 4 à 6 mois selon le milieu, les rayures disparaissent progressivement et ils se couvrent d’un pelage roux, qui subit à son tour une transformation allant jusqu’au brun foncé presque noir au fur et à mesure que les soies poussent.
IDENTIFICATIONS
Le Sanglier répand une forte odeur. Ses crottes d’environ 7 cm de diamètre, sont de forme variable selon la teneur en eau des aliments. Quand le Sanglier mange du blé, elles ont la forme de saucisses compactes et contiennent beaucoup de glumes. L’empreinte du sanglier est large. Les doigts postérieurs rudimentaires appelés gardes marquent parfois le sol quand celui est meuble Le Sanglier à pour habitude de se rouler dans des mares de boue pour se débarrasser des parasites qu’ils transportent. Ces endroits sont appelés souilles. Aux abords des souilles, on trouve systématiquement des arbres dont la base est lisse et recouverte de boue sèche. Regardez de plus près, vous trouverez quantité de poils collés sur ces troncs. Il n’est pas rare de voir des zones entièrement labourées par une compagnie de Sangliers, souvent en forêt mais aussi en lisière ou dans les champs. Ce sol retourné est le résultat de la recherche de lombrics. Le Sanglier retourne le sol avec son boutoir en poussant la terre devant lui.
Image
laissées de sangliers en boudin.. ils font 7cm d’epaisseur et 10en longueur
Image
laissées de sanglier en boules.....
Image
laissées de sanglier, fraiche de la nuit...........
Image

Image
sanglier, une laie, sur terrain plat , notez que l empreinte du sanglier est plus plate, pique moins en terre que le cerf. notez que l on ne voit pas les gardes qui chez la laie sont pointues et rarement visibles et plus derrière le talon...
Image
grosse laie , descendant un fossé
Image
empreinte de sanglier mâle de 80kg tout rond , mort au champs d’honneur, les gardes grosses et épaisses, bien apparentes de chaque coté de l empreinte ne laissent aucun doute.
Image
empreintes de laie de 40kg et de ses trois marcassins de 5 -6 kg.
HABITAT
Le Sanglier habite principalement les forêts de feuillus et mixtes. Il vient facilement dans les champs, les prairies voisines des bois et des roselières. Il s’abrite dans une bauge (creux du sol), un fourré, souvent exposé au soleil. Les milieux fréquentés par les sangliers sont divers (marais, landes, forêts, montagnes, zones cultivées), cet animal ayant de grandes facultés d’adaptation pourvu qu’il trouve de l’eau, de la nourriture et une végétation suffisamment abondante pour s’y cacher. Il est présent sur toute la région Lorraine et c’est principalement en forêt que les chances de le croiser sont les plus grandes. Il affectionne particulièrement les endroits retirés qui sont peu visités comme par exemple les zones d’épineux touffus.
COMPORTEMENT
C’est surtout au crépuscule et durant la nuit que le Sanglier s’active. Mais il peut aussi être rencontré en plein jour. La surface de son domaine vital est très variable. Les compagnies parcourent 200 à 2 000 ha et les mâles 2 000 ha. Des mouvements saisonniers sont localement observés certaines années mais en règle générale, il est relativement sédentaire si l’environnement est stable. Le Sanglier peut parcourir de 20 à 30 km s’il est trop dérangé (notamment par la chasse) S’il est en situation de danger, le sanglier le fait comprendre en manifestant son mécontentement par ce que l’on appelle le "casse noix". Il claque ou frotte ses dents les unes contre les autres. Ce signe signifie que l’animal est particulièrement mécontent et il vaut généralement mieux passer son chemin. Attention de ne pas se retrouver entre les petits et la femelle.
MALADIES
brucellose, maladie d’Aujeszky, tuberculose, trichinellose
MŒURS
Les Sangliers sont généralement solitaires sauf pendant le rut. Les femelles forment des compagnies avec les marcassins et les jeunes. les jeunes femelles restent avec leur mère. Les jeunes mâles forment des groupes distincts alors que les mâles adultes sont souvent solitaires lorsqu’ils ne forment pas de petits groupes. Pour communiquer, le Sanglier émet des grognements et des souffles tout en se nourrissant. Un signal d’alarme est souvent un grognement brusque et rythmé. Les mâles émettent des phéromones dont certaines incitent les laies à la copulation. L’ouïe et l’odorat sont très développés alors que la vue est médiocre. Le Sanglier se sert de son groin pour le toucher (bien développé). Le goût est également un sens correctement développé puisque le Sanglier est capable de distinguer plusieurs variétés de pommes de terre.
RÉGIME
Le Sanglier est omnivore maïs sa consommation est dominée par les végétaux. Il affectionne particulièrement les glands, faines, châtaignes, pommes de terre, maïs et autres céréales. Son régime carné se compose le plus souvent de cadavres d’animaux, larves d’insectes, lombrics, petits rongeurs, oiseaux nichant à terre, lézards, etc.
Le rythme journalier du sanglier est nettement biphasique : une phase de repos dans la journée et une phase d’activité alimentaire nocturne.
On ne peut guère observer le sanglier de jour qu’en été quand la nuit tombe tard et que le jour se lève tôt.
Il arrive de trouver des sangliers en activités en journée, en forêt mais c’est rare.
Le sanglier est le seul grand gibier de France qui ne soit pas un herbivore strict.
CARACTÉRISTIQUE
La silhouette du Sanglier est massive. Son corps est un peu aplati latéralement, sa tête est très grosse, ses pattes sont courtes mais robustes. La queue est assez longue. Chez les mâles seulement, les canines inférieures sont transformées en défenses. Le Pelage est foncé d’un ton brun-noir à gris-brun ou brun roussâtre. Les poils de jarre (soies) qui le composent sont assez long et dense en été. Ils sont noires à la base et clairs à l’extrémité. En hiver il est plus épais, plus long et comporte une bourre épaisse. Le sommet du dos du sanglier porte une sorte de crinière constituée de grandes soies brunes qui peuvent atteindre une quinzaine de centimètres pendant la période hivernale.
Le rut s’étale sur une longue période de septembre à mars, mais surtout de novembre à janvier. Les naissances ont lieu de février à juin, mais surtout de mars à mai. La maturité sexuelle arrive à l’âge de un an, mais les jeunes mâles sont longtemps exclus de la reproduction par les mâles dominants. La gestation dure en principe 3 mois, 3 semaines et 3 jours soit 115 jours. La laie donne naissance à une portée de 3 à 10 petits, mais plus fréquemment de 4 à 7. Les vieilles laies ont les portées les plus fortes. Le Sanglier a une portée par an qui est remplacée au bout de quelques jours si elle disparaît. Les excès du nourrissage par les chasseurs entraînent parfois une seconde portée dans la même année. La laie possède 10 tétines. Les jeunes appelés marcassins sont rayés de la tête aux jambons durant 3 à 5 semaines. Le sevrage se manifeste au bout de 3 à 4 mois. La femelle construit un abris de végétaux appelé chaudron pour mettre bas. Les petits y restent environ une semaine, puis accompagnent leur mère et tous rejoignent ensuite la compagnie jusqu’à la mise-bas suivante.
DÉGÂTS POSSIBLE
Image
dans nos quêtes et promenades diverses nous apercevons des indices de diverses animaux, savoir les reconnaitre........... les frottoirs à sangliers : le deuxième est très vieux et l arbre en a souffert.......
Image
dans nos quêtes et promenades diverses nous apercevons des indices de diverses animaux, savoir les reconnaitre........... les frottoirs à sangliers : le deuxième est très vieux et l arbre en a souffert.......
Image
Dégâts dans un mais d’un sanglier de taille moyenne...
Image
poils et bourre de sanglier de 80kg environ dans un barbelé.....
Image
poils et bourre de sanglier ,bête rousse de 25 a 30kg dans barbelé .... les poils du sanglier sont appelés soies...


Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 18 octobre 2016

Publication

252 Articles
8 Albums photo
Aucune brève
1 Site Web
106 Auteurs

Visites

3 aujourd’hui
31 hier
6923 depuis le début
2 visiteurs actuellement connectés